Ma journée idéale

Auteur : Christian Boniteau

Si je vous demande quand commence pour vous le week-end, généralement vous me répondez le vendredi en fin de journée.

Ma journée idéale commence donc… la veille !

  1. Le dîner : le plus léger possible et le plus tôt possible. Nous ne disposons plus d’enzymes  digestives à partir de 19h30
  2. Le sommeil : pour moi, les heures entre 20h et 22h comptent quadruple. Se coucher tôt favorise une bonne nuit réparatrice. Le sommeil est aussi une question d’hormones et de Système Neuro Végétatif (Parasympthicotonie)
  3. Le matelas : penser à le changer tous les 5-7 ans
  4. La chambre : propre, rangée, aérée, humidifiée si nécessaire (l’air est très sec dans les Alpes de Haute Provence), sans onde : ni wifi ni portable ou tablette ou ordinateur qui chargent

Le réveil

  • En conscience. Je me dis bonjour. Je m’étire
  • Un bol d’eau tiède citronné ou pas
  • 1/4 d’heure à 1 heure de Corps en Mouvement : ménage, yoga, marche, éveil musculaire, Tai Chi, Qi Gong, Sophrologie, méditation, respiration, footing, natation, etc. Peu importe. Je remets le corps en orthosympathicotonie

Le petit-déjeuner

Surtout pas de sucre ! le taux de cortisol atteint son apogée à 8h ! Et le cortisol, autrement appelé l’hormone du stress, est excessivement sucré… et le sucre appelle le sucre et fabrique un stress… qui à 11 heures se traduit par une crise d’hypoglycémie

Protéines animales, fromage au lait cru, riz blanc, jus de légumes, pain non levé

La pause de 11h : quelques oléagineux ayant trempés préalablement dans l’eau froide : amandes émondées par mes soins, noisettes, noix, graines. 2 poignées suffisent

Le repas de midi : théorie du “plat unique” : crudités + plat unique type choucroute, cassoulet, canard à l’orange, couscous, tajine, saucisse aux lentilles, pintade aux choux, blanquette de veau, etc.

Ni pain blanc, ni apéro, ni vin, ni dessert, ni café, ni digestif. Dur Dur pour la marge des restaurateurs !!!!

Le Goûter : c’est le moment de manger sucré !!! Soit des fruits frais et uniquement des fruits frais soit le “goûter escapade” sous toutes ses formes : crêpes, dessert, gaufre, gâteau, etc. Non seulement le taux de cortisol est au plus bas mais en plus le taux de sérotonine est au plus haut : c’est le moment de se faire plaisir !!!!

Le dîner : pour ma part, Pianto et tisane me conviennent parfaitement. Nous n’avons plus d’enzymes digestives à partir de 19h30 : ainsi, le dîner doit être pris le plus tôt possible et le plus léger possible.
Et puis on stocke durant la journée et on déstocke durant la nuit. Le grand patron pour cela est le foie. LE foie. Genre : masculin. Ne lui demandez pas de faire deux choses en même temps : digérer et nettoyer. S’il doit digérer, il ne pourra pas nettoyer.

Le sport : En dehors de l’activité physique du matin, pratiquer 30 minutes à 1 heure de sport par jour ou tous les deux jours.

Les week-ends et les vacances : rythmés